REPORTAGE TÉLÉMATIN SUR NOS PLAFONNIERS LED

Home / Blog/ REPORTAGE TÉLÉMATIN SUR NOS PLAFONNIERS LED

Si vous tapez “simar design” avant de tomber sur des vidéos de nos dalles LED professionnels, dans la barre de recherche youtube, vous tomberez notamment sur cette vidéo là qui s’adresse surtout aux particuliers

C’est Philippe Collignon, chroniqueur de Télématin que nous avons d’abord contacté. Forte personnalité, très occupé sans être précipité… un personnage class et imposant. Je l’ai eu tout d’abord par mail puis par téléphone, et nous avons abordé le sujet de la dimension du panneau qu’on installerait. J’avais naïvement en tête de lui proposer une dimension de plafonnier 120×60 cm de ce type là (cf image dessous), afin que l’utilisateur se rene compte le type de dimension que les gens achètent le plus… Non, il m’a dit “il en est hors de question, je veux avoir un effet wouaaouw”. Très bien.

Il nous a d’abord donné RDV dans le 15 eme a Paris pour voir les lieux de l’installation. Il s’agissait d’un tout petit apartement bien décoré. Tout de suite j’ai repéré le couloir dans lequel une installation serait idéale.

Il s’agissait d’installer presque 4 mètres de plafonnier LED en tout dans la longueur avec une largeur de 90 cm… Nous avons donc fait cette installation en deux morceaux afin qu’elle puisse passer les portes et surtout l’ascenceur car l’appartement était au 30 ème étage d’un immeuble…

Nous sommes donc repartis dans le sud avec une idée de la dimension, de l’image, 3 semaines plus tard le produit était prêt.

Pendant une année environ le reportage fut reporté. Il y avait toujours une actualité plus importante qui prenait le pas sur la mienne. Il y a eu les malheureux attentats de Paris et autres qui ont fait que le reportage était repoussé. Mes proches qui n’y croyaient plus et s’impatientaient de me voir a l’écran commençaient a douter du sérieux de Philippe Collignon.

Le reportage s’est fait exactement au moment ou les grèves avaient lieues dans les raffineries, avec pénuries d’essence en France, interdiction de remplir des Jerricanes, j’étais donc face a un choix : soit je prenais le risque d’envoyer les panneaux lumineux par transporteur comme c’était initialement prévu, soit je mettais tout sur le toit de ma voiture et je partais pour Paris. Si je n’étais pas à temps sur le lieu de RDV, le reportage serait reporté encore une fois d’une année! C’était pour moi impossible. J’ai donc remplis (illégalement je l’avoue) quelques jerrricanes, installé les produits sur le toi, puis suis parti avec un technicien pour Paris.

Une fois sur place, le suspens était toujours présent car aucune nouvelles du journaliste. Il arriva enfin après une petite heure de retard, il aura fallu retirer les produits du toit de la voiture, les transporter, les monter au plafond, et soudainement Philippe frappait dans les mains et criait “Interview!”. Bref, on ne le voit pas forcément dans la vidéo mais je ne suis parfois pas très à l’aise pour m’exprimer devant une caméra surtout après 12 h de route et 2 heures de montage produit. Aucune des questions n’avait été préparées à l’avance, c’est ce qu’ils font en général pour que les discours de ceux qui sont filmés soient les plus naturels possibles. Il fallait donc rapidement fournir des réponses a des questions, tout en sachant que plus d’un million de personnes me regarderaient me planter si le montage n’était pas bien fait. Evidemment j’étais tendu. Le caméraman a fait ce qu’il a pu pour détendre l’atmosphère en me racontant l’expériences d’autres personnes qui ne parvenaient tout simplement pas a réaliser une interview parce qu’ils bégayaient ou autres handicaps… L’interview fut finalement terminée en 20 minutes environ. je peux vous dire qu’après toutes ces péripéties, j’avais hâte de rentrer!

On est allés se détendre sur la plouse du champ de mars, puis nous avons entamé le chemin du retour pour Aix-en-Provence…

Aventure, aventure…

Si nos plafonniers LED vous intéressent, vous pouvez toujours aller faire un tour sur notre page pour profesionnels et pour particuliers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *